Dissuasion

La dissuasion vise à empêcher un individu d’accomplir une action nuisible par crainte des conséquences. Les dispositifs de sécurité dissuasifs ont dès lors pour objectif de limiter au maximum le temps de présence d’un intrus sur le site surveillé, en provoquant chez lui un sentiment d’insécurité.

Faire fuir les malfaiteurs potentiels

Au-delà d’un système d’alerte, les dispositifs de surveillance doivent avoir une composante de dissuasion. Car empêcher l’intrus d’agir reste encore la meilleure des préventions ! Il s’agit de créer chez lui un doute, une inquiétude, qui le pousse à quitter les lieux avant d’avoir eu le temps d’accomplir son forfait.

Faire naître le doute

La dissuasion repose sur la création d’un doute dans l’esprit du malfaiteur. L’existence même d’un dispositif de surveillance, visible pour partie, est donc en soi dissuasif. Peuvent s’y ajouter des systèmes d’alerte locale si déstabilisants qu’ils contraignent les intrus à prendre la fuite :

  • Les systèmes de surveillance sont en soit dissuasifs. Par exemple, la simple présence de caméras ou de boitiers d’alarme peuvent suffire à dissuader les voleurs.
  • Les alarmes sonores ou lumineuses qui avertissent le voisinage en cas d’intrusion suffisent dans 90% des cas à faire fuir les malfaiteurs.
  • Les sirènes puissantes ou les systèmes de dégagement de fumée opaque visent à rendre intenable une présence prolongée sur les lieux.